Marché ibérique de l'énergie

París, 15 de junio de 2011

Agenda

Durant ces dernières années, le secteur de l'énergie a été l'un des plus actifs aussi bien en Espagne qu'au Portugal.

Dans le cas de l'Espagne, le pari du Gouvernement en faveur des énergies renouvelables a permis de grands flux d'investissements étrangers. En dépit de la saturation atteinte et des mesures que le Gouvernement a adoptées à la fin de l'année 2010 et qui ont alarmé le secteur photovoltaïque, le plan récent d'énergies renouvelables 2011-2020 maintient la relève du défit de ce type de génération, et obligera à une augmentation des installations de génération, qu’elles soient éoliques ou solaires.

Face à cela, les opérations qui affectent les actifs gaziers et de génération électrique ordinaire dans lesquelles les investisseurs financiers commencent à jouer un rôle, en bénéficiant des rentrées financières récurrentes de certain type d’actifs, sont constantes.

Par conséquent, c’est le moment opportun de récapituler et d’analyser le secteur, notamment pour voir à quel point ce sujet continue d’être digne d’intérêt.

Dans le cas du Portugal, le processus de développement des projets énergétiques est très semblable. D’une part, le maintien du défi du Gouvernement concernant les énergies renouvelables et, d’autre part, la révision du système de feed-in tariff, ainsi que les privatisations annoncées dans le système électrique dérivant de la situation de bail-out de l’Etat portugais, placent le secteur de l’énergie à l’ordre du jour au Portugal.

Dans le même temps, des aspects d’intérêt indéniable se rejoignent, il s’agit de la difficulté d’obtenir un financement bancaire pour le développement de projets d’énergie renouvelable, de l’existence d’opportunité dans le secteur des énergies renouvelables (éoliques et solaire photovoltaïque) et de l’ambitieux plan de barrages.

Otros eventos:

24 de abril de 2013 | Actualité de la fiscalité en Espagne 27 de septiembre de 2012 | Investir en Espagne : Défis et opportunités
Compartir: